Le point sur l'activité en mode confiné à Polytech Annecy-Chambéry

L'école d'ingénieurs fonctionne en 100% numérique grâce à l'esprit de solidarité et d'équipe

Comme partout en France, l'activité de Polytech Annecy-Chambéry a été bouleversée du jour au lendemain, à partir du 16 mars. Il a fallu réinventer dans l'urgence nos modes de fonctionnement pour protéger notre santé. ''Pas simple'' diraient certains, ''c'est l'occasion de tester notre flexibilité, notre capacité à travailler ensemble à distance et nos outils numériques'' diraient d'autres.

Et aujourd'hui, après 7 semaines de confinement le constat est là : l'ensemble des activités de l'école, depuis l'enseignement, en passant par les services administratifs et techniques, et jusqu'à la direction ont été maintenus. Cette réussite collective a été possible grâce à l'implication de tous, élèves et personnels, et à un très fort esprit de solidarité et d'équipe.

Pédagogie, modalités de contrôle des compétences et connaissances, examens, gestion des stages, mobilité à l'international, service scolarité et admissions, relations extérieures, services techniques, gestion financière et budgétaire, qualité, communication, organisation d'évènements, audit CTI, recrutement du nouveau personnel, comités et groupes de travail, calendriers, etc. Absolument toutes les activités ont été impactées dans un contexte toujours instable, et dans le respect des instructions du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, de l'Université Savoie Mont Blanc, du Réseau Polytech et de la Commission des Titres d'Ingénieurs.

La crise sanitaire n'étant pas teminée, l'étude de multiples scénarios est en cours, pour envisager une reprise partielle et progessive des missions des personnels au sein de l'école à partir du 18 mai, et la rentrée des élèves en septembre. L'ensemble des acteurs de l'école est informé de l'évolution de la situation pas à pas par le directeur, chaque semaine depuis le démarrage de la crise.

Le mot du diRecteur

Philippe Bolon, directeur de Polytech Annecy-Chambéry« L'école tourne. Des kits 4G ont été distribués aux élèves isolés numériquement pour faciliter le télé-enseignement. Les équipes de recherche sont actives, sauf pour la partie purement expérimentale forcément impactée. Les services techniques et administratifs fonctionnent, dans un mode pouvant demander beaucoup d'énergie.

La priorité est de préserver la santé des élèves et des personnels. Celle qui vient juste après est de maintenir la qualité de la formation pour garantir, dans un contexte économique forcément plus tendu, l'insertion professionnelle de nos futurs diplômés. Le chantier est mené tout en veillant à assurer aux élèves et aux personnels des conditions de télétravail adaptées, sur une période qui va être plus longue que prévue. La fin du confinement et la perspective de réouverture des locaux sont évoqués, mais il faut être conscient que le processus sera partiel, lent, pouvant s'étendre jusque septembre ou au-delà. L'implication de tous se poursuit, avec une efficacité et une énergie remarquables. » Philippe Bolon, directeur de Polytech Annecy-Chambéry

Paroles d'élèveS ingénieurS

Lena d'Antoni, élève ingénieure Polytech« Dès le début du confinement, les enseignants ont mis à disposition le contenu des cours sous format pdf ou vidéo, ce qui a permis de continuer à suivre chaque matière. Les professeurs sont tous très réactifs pour répondre aux questions par mail lorsqu'il y a des problèmes de compréhension, ce qui permet de ne pas rester bloqué. Aujourd'hui, j'assiste actuellement aux derniers cours et TD, je vais avoir également des partiels à distance.

La plus grande difficulté a été de garder un rythme scolaire dans un lieu qui n'est pas forcément propice aux études. Sans compter le stress issu de cette situation inédite et incertaine ; j'ai eu du mal à me consacrer aux cours durant les premiers jours du confinement. Au fur et à mesure, je me suis habituée à la situation, mais il y a eu quelques moments de perte de motivation. Je sais aussi que ce n'est pas facile pour tout le monde, certains connaissent des problèmes de connexion et d'autres se sont retrouvés seuls. La situation est compliquée, mais tout le monde s'accroche.

Pour travailler, j'utilise la plateforme d'Enseignement Numérique à Distance EAD mise à disposition par l'école, et le pack Office fourni par l'Université Savoie Mont Blanc. Pour suivre les cours en visio, j'ai notamment utilisé les outils Teams et BigBlueButton, et Skype pour mes réunions de projet.

Cette période a permis d'optimiser mon organisation, et j'ai appris à être plus autonome et régulière dans mon travail. Lorsque j'ai du temps libre j'en profite pour avancer sur mes projets, et je m'accorde aussi des pauses pour lire et regarder des séries.

Cette situation n'est facile pour personne, mais chacun donne de sa personne pour continuer l'année. Courage à tous, prenez soin de vous et de vos proches, c'est le plus important ! » témoigne Lena d'Antoni, élève ingénieure en 4ème année de formation Environnement Bâtiment Energie

 

Quentin Thibaut, élève ingénieur Polytech« L'école a dû s'adapter aux mesures prises par le gouvernement. Cela a demandé de nombreuse évolutions de la part des enseignants pour arriver à maintenir la formation à distance. À ce titre, tous les élèves de ma classe se joignent à moi pour les remercier sincèrement du travail accompli. Ils ont réussi avec brio à assurer la continuité pédagogique malgré toutes les difficultés rencontrées. Nous continuons tous nos apprentissages sans qu’aucun ne soit mis en péril par cette crise sanitaire inédite. Nous espérons pouvoir nous revoir tous en présentiel au plus vite. » souligne QuentinThibaut, élève ingénieur en 3ème année de formation Instrumentation Automatique Informatique

 

Partager

  • Facbook
  • Twitter
  • https://www.polytech.univ-smb.fr

Suivez #Polytech Annecy-Chambéry