Futur ingénieur et sportif de haut niveau

Le projet d'une vie pour Jacques Martinez

Jacques Martinez, élève en 4e année de formation Mécanique Matériaux à Polytech Annecy-Chambéry est aussi un sportif de haut niveau en cross triathlon. Cela fait 9 ans qu'il pratique cette discipline sportive au sein de l'ASPTT Mulhouse. Il y consacre entre 10h et 15h par semaine et participe à 15 compétitions par an. S'étant qualifié cet été au championnat du monde en Italie, il s'envolera fin octobre pour Hawaï où il disputera ses premiers championnats du monde de cross triathlon dans sa catégorie d'âge 20-24 ans. Un rêve qui devient réalité.

Un rêve qui a aussi pu voir le jour grâce au soutien du Club des entreprises de l'USMB qui lui a permis de trouver des sponsors. C'est ainsi qu'il a obtenu une aide financière de l'entreprise Salomon via la Fondation Université Savoie Mont-Blanc.

  • Jacques, que vous apporte la pratique du cross triathlon à haut niveau ?

Le cross triathlon et plus généralement le sport m’apportent un certain équilibre de vie. C’est aussi un projet de vie dans lequel je m’investis à 100% afin d’être le plus performant possible. Je bénéficie d’un cercle familial très sportif qui me soutient, ce qui me semble essentiel pour envisager une pratique sportive pérenne.

  • Comment pouvez-vous conjuguer vos études d'ingénieur et la compétition de cross triathlon ?

La saison de cross triathlon (et de triathlon classique d’ailleurs) se déroule d’avril à septembre, ainsi une bonne partie de la saison s’effectue sur la période des vacances d'été où nombre de compétitions nécessitent de grands déplacements. Pour le reste de la saison, je privilégie des compétitions de proximité. Pour moi il n’est pas question de s’investir uniquement dans les études ou uniquement dans le sport. Je pratique le triathlon en compétition depuis le collège et étant très organisé, la conjugaison étude/sport s’est toujours très bien passée.

  • Comment s'organise votre aménagement spécifique ?

Je n’ai pas de gros aménagements dans mon cursus scolaire, bien que Polytech mette tout en place pour que tous les sportifs de haut niveau puissent en bénéficier. Je préfère réaliser mon cursus scolaire normalement plutôt que de répartir mes 3 ans d’école d’ingénieur sur plusieurs années. Ainsi Polytech me permet surtout de partir sur les compétitions le vendredi et d’en revenir le lundi en changeant de groupe de TP/TD à l’avance.

  • Quels sont vos rêves, vos projets ?

Sur le court terme, j’aimerais chercher une victoire en catégorie d’âge sur Xterra. A plus long terme, l’objectif est de monter en D2 avec mon club de l’ASPTT Mulhouse Triathlon. Coté professionnel, j’aimerais lier passion du sport et profession d’ingénieur mais l’objectif n’est pas de vivre du triathlon, ce serait un rêve utopique.

Le cross triathlon, c'est quoi ?

C'est un triathlon classique qui se déroule en pleine nature avec 1,5 km de natation en lac ou en mer, 40 km de VTT et 10 km de course à pied. Une épreuve difficile qui demande environ 4h d'effort. Les Xterra sont organisés dans plusieurs pays. Seuls les premiers ou deuxièmes catégorie d'âge peuvent se qualifier pour les championnats du monde qui se déroulent chaque année à Hawaï sur l'île de Mauï.

Futur ingénieur et sportif de haut niveau : c'est possible !

Que ce soit en cycle préparatoire (PeiP) ou en cycle ingénieur, Polytech Annecy-Chambéry permet aux sportifs de haut niveau de mener de front la poursuite de leur carrière sportive et la préparation d'un diplôme d'ingénieur, grâce à l'aménagement de l'emploi du temps et l'allongement du cursus. Un dialogue avec l'équipe pédagogique permet d'établir un contrat Polytech avec l'étudiant, adapté en fonction des périodes d'entrainement et de compétition.

Partager

  • Facbook
  • Twitter
  • https://www.polytech.univ-smb.fr

Suivez #Polytech Annecy-Chambéry