Identifiez-vous

###HIDDEN_FIELDS###

Login: ###USERNAME###

###HIDDEN_FIELDS###
Thèse sur le Tolérancement des Systèmes Assemblés, une approche par les tolérancements Inertiel et Modal

Résumé

Les travaux de recherche réalisés au cours de cette thèse ont été financés par le projet Européen Interreg IIIa : "Tolérancement des Systèmes Assemblés", conduit par l’Université de Savoie, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et plusieurs industriels Français et Suisse. Ce mémoire propose de traiter du tolérancement des systèmes assemblés qui est une problématique majeure dans la mise en production d’un produit résultant de l’assemblage de composant.

Dans un premier temps nous proposons une modélisation unidimensionnelle en se basant sur une approche innovante qu’est le tolérancement inertiel. Le tolérancement inertiel considère la conformité d’un lot en fonction de son écart quadratique par rapport à la valeur cible, similairement à la fonction de perte définit par Taguchi. Cette approche est confrontée aux méthodes majeures de tolérancement traditionnelles par intervalle : au "pire des cas" et en "statistique". Le graphe (d,s2) qui permet de faire l’analyse des tolérances des composants afin de vérifier le respect de la Condition Fonctionnelle sur la résultante de l’assemblage, permettant ainsi une confrontation des différentes approches.

Nous présentons ensuite un développement du tolérancement inertiel dans le but de garantir le respect de la Condition Fonctionnelle. Cette dernière peut se présenter sous deux définitions : garantir un indice de capabilité Cpk sur un intervalle de tolérance ou garantir un Taux de Non Conformité sur un intervalle de tolérance. 

On s’attache dans un second temps à la caractérisation des défauts de forme par la méthode modale. Cette approche permet de construire une base de défauts de forme élémentaires pour n’importe quelle géométrie en s’inspirant de l’analyse vibratoire des objets. Appliquée sur un cas industriel, un tiroir de distributeur, cette méthode modale permet aussi de caractériser les écarts d’accostages (jeux et affleurement), dont un cas d’application est le profil d’accostage d’un capot plastique. Nous proposons également une méthode permettant de définir l’assemblage de géométries avec des défauts de forme en considérant un dispositif de pré-positionnement des pièces.

La dernière partie est consacrée à l’aspect statistique des formes. Ainsi l’approche modale est adaptée à la qualification de lots de défauts de forme. De plus, l’assemblage de géométries avec défauts de forme est étendue à l’assemblage de lots.

Finalement, le critère inertie de quantification des écarts est couplé à la méthode modale de qualification des formes afin de proposer un critère de quantification des écarts de forme. De cette fusion, nous proposons une méthode de tolérancement 3D statistique sans défaut de forme ainsi qu’une représentation de ces écarts. Appliquées sur un cas théorique, cette modélisation semble prometteuse.

Mots-clé : Tolérancement, Chaîne de cotes, tolérancement inertiel, méthode modale, caractérisation des défauts de forme, tolérancement statistique, assemblage.

Pierre-antoine Adragna
Doctorant Tolérancement Inertiel
Tél : 04 50 09 65 95
Bureau : A24 - SYMME - Polytech'Savoie, Annecy
Pierre-Antoine.Adragna@univ-savoie.fr